Energie & Bien-Etre

Prendre soin de son corps et de son esprit

Hypnothérapie 

L’hypnose est une relaxation très profonde. Elle mène à un état modifié de conscience (EMC) qui nous permet de contourner les filtres que notre intelligence analytique a mis en place au long de notre vie et dès-lors, d'avoir accès à notre subconscient.  Toute personne peut-être hypnotisée si elle est prête à collaborer, à suivre les indications, et si elle est dans les mains d’un hypnothérapeute compétent. Imagination, sensibilité, susceptibilité sont trois composantes importantes de la capacité à être hypnotisé. Une attitude positive envers l’hypnose et un état d’ouverture sont des éléments déterminants pour atteindre des buts et des objectifs par l’intermédiaire de l’hypnose.


Que peut traiter l’hypnose ?

L’hypnose peut être utilisée pour traiter le stress, les maux de tête dûs à la tension. L’obésité et les problèmes liès à l'alimentation. Le tabagisme, l’alcoolisme et toutes les autres formes d'addiction. Les peurs, les anxiétés et les phobies. Les allergies, l’énurésie, la fatigue, l'état dépressif, les troubles de la digestion, les difficultés d’élocution, les dysfonctions sexuelles, la douleur chronique…  Elle encourage le relâchement des comportements émotionnels négatifs, la confiance en soi, l’humeur et les attitudes, les systèmes de croyance, la découverte spirituelle, la reconnexion avec vos dons innés, etc.


 
Reiki

Le terme « reiki » existe dans le shingon où on évoque lors des méditations le fait d'absorber le ki de l'univers ainsi que dans le shinto où le terme désigne les initiations. La première publication sur le sujet date de 1919 au Japon, sous la plume d'un naturopathe nommé Mataji Kawakami, et dans son ouvrage « Reiki Ryoho to sono Koka » (« Reiki Ryoho et ses effets »). Le terme ne sera utilisé par Mikao Usui qu'à partir de 1924. Selon Chrish Marsh et Dave King, préalablement, la méthode de soin porte les noms d'Usui-Do (voie de M. Usui) ou Usui Téaté (guérison par le toucher de M. Usui). Selon Hiroshi Doï et la Usui Reiki Ryoho Gakkai de Kyoto (la Fondation originelle de reiki), cela est inexact. Sur la tombe de Mikao Usui, ce sont les termes "reiki" et "reihô" (voie spirituelle) qui apparaissent exclusivement. La syllabe « rei » désigne l'esprit. La syllabe « ki » est issue du chinois « qi » (prononcer « tchi »), qui désigne l'énergie universelle. Celle-ci est aussi appelée prâna dans les langues indiennes. Le reiki est donc étymologiquement : L'esprit et l'énergie universelle.

La méthode de soin appelée reiki fut mise au point au Japon par son fondateur Mikao Usui (1865-1926) à partir de 1922, peut-être même avant 1918. Selon Idriss Lahore, c'est au cours d'une "expérience de mort imminente"2 qu'il aurait pris conscience de ses dons de guérisseur. L'expansion du reiki en Occident est due d'un côté ; à la branche nippo-américaine de Mme Hawayo Takata et de sa petite-fille Phyllis Lei Furumoto, qui transmirent les principes élémentaires du reiki et des techniques très simplifiées, et formèrent des maîtres occidentaux à partir des années 1970 (principalement dans le courant new age et les spiritualités contemporaines) et de l'autre côté, à la branche japonaise directement liée à l'un des élèves de Mikao Usui, Chujiro Hayashi, introduite directement depuis le Japon en Europe au début des années 2000.